prolongement de la ligne 4
visite virtuelle

carte des travaux

Les travaux de la Porte d'Orléans Les travaux autour de la Mairie de Montrouge Les travaux à Montrouge autour de la Place du Général Leclerc Les travaux à Montouge autour de la Place du 8 mai 1945
22/6/2012
Ca bouge sous le tunnel !


Voies, signalisation, petit et gros équipement, locaux techniques : jusqu’à l’automne, le tunnel entre la Porte d’Orléans et la station Mairie de Montrouge est en proie à une grande animation… Une quarantaine de personnes, pilotées par une douzaine d’entreprises différentes, sont à pied d’œuvre sur l’ensemble du chantier.

Sur la bonne voie
Après le placement, sur l’ensemble du tracé (1,4 km de tunnel, donc 2,8 km pour les deux voies), de 250 tonnes de ballast, la pose de 3250 traverses en béton, la mise en place de 1700 tonnes de rails et de neuf appareils de voies (aiguillages), il fallait encore installer les pistes et les barres de guidage. Celles-ci, placées de part et d’autres des rails, servent à la fois à acheminer le courant de traction de 750 volts aux motrices et à diriger la rame grâce à des roues installées sur les bogies. Ce sera chose faite fin juillet.

Bien branché
Restera encore à finaliser les installations  de la signalisation ferroviaire, l’éclairage du tunnel et alimentations électriques des divers ouvrages annexes (ventilations, épuisement ..etc ), les équipements nécessaires à l’énergie de traction et à disposer et raccorder les équipements de sécurité comme, des « généphones » téléphones à l’usage des pompiers,  les cheminements d’évacuation, la main courante, etc. Tous ces travaux nécessitent d’étonnantes longueurs de câbles : 40 kilomètres pour la signalisation ferroviaire, 65 pour l’électricité et encore plus de 60 pour les « courants faibles », utilisables pour tous les équipements informatiques et téléphonique, par exemple.

De l’aération


Tout juste installés également, d’autres équipements plutôt imposants prennent de la place dans l’ombre du tunnel : les ouvrages de ventilation. Deux groupes de deux ventilateurs ont été acheminés et installés, un sous le square du Serment de Koufra, à la Porte d’Orléans, et l’autre dans le square de la République, proche de l’avenue Verdier sur la commune de Montrouge.

Ces grosses machines d’environ deux mètres de diamètres sont chargées d’assurer une ventilation de confort et bien sûr de désenfumer le tunnel en cas d’incendie. En fonction extraction, chaque ventilateur parvient à brasser 60 m3 d’air par seconde (et même 75 m3 à Verdier) et en insufflation, à réinjecter dans le tunnel 36 m3 (45 à Verdier) d’air frais par seconde ! Les premiers essais de mise en marche seront réalisés cet été.

Aire de maintenance
Enfin, tout au bout du tunnel côté Montrouge, à l’extrémité de la zone de garage des trains et de sa voie sur pilotis, le centre de dépannage des trains est également en cours d’aménagement. On y installe les locaux techniques dédiés au personnel et au rangement de l’outillage et des pièces détachées.

Article écrit avec la collaboration de Jean-Marc Bauer, OPC (Ordonnancement, Pilotage et Coordination) sur le prolongement de la ligne 4 à la RATP.